Suite à une promesse de campagne du président Emmanuel Macron, une loi a été votée, interdisant l’utilisation des Smartphones dans les écoles maternelles, les primaires et les collèges, et qui a été effective dès la rentrée 2018. Bien que mise à de rudes épreuves, le gouvernement ne s’avoue pas vaincu et compte bien maintenir sa décision jusqu’à son accomplissement effectif. L’interdiction doit être simple, mais stricte, ce qui n’est pas toujours de l’avis des parents.

La loi sur l’interdiction du portable dans les collèges

En France, les parents autorisent généralement à leurs enfants de disposer d’un téléphone portable à partir de 11 à 14 ans. En plus de perturber les cours, l’État veut les interdire dans les écoles et les établissements secondaires pour les prémunir des impacts néfastes des nouvelles technologies. D’où ce projet de loi. L’interdiction du smartphone au collège est donc une bonne chose dans la mesure où cette condition permet de protéger les élèves de toutes les pratiques malintentionnées, pour ne citer que le sexting, la drogue et le harcèlement. Grâce aux téléphones portables et aux Smartphones, les jeunes peuvent en effet être confrontés à des faits à la fois choquants et violents, surtout si nous n’allons mentionner que les contenus pornographiques. Cette perspective vise donc à les préserver du cyberharcèlement et d’autres formes de dangers auxquels ils sont exposés en usant de leur portable.

Pourquoi l'interdiction du smartphone au collège est une très bonne chose ?

Cap sur les avantages de cette restriction

Lorsqu’il s’agit de ce genre de sujet sensible qui fait vite l’objet d’une controverse, l’essentiel n’est pas de se dire qu’on soit pour ou contre, mais plutôt de se focaliser sur les bénéfices de ce genre de restriction. D’ailleurs, le gouvernement ne semble en aucun cas revenir sur sa décision. Selon les motivations qui ont amené à cette décision, il s’agirait de préserver les jeunes de l’éparpillement pouvant être engendré par l’utilisation des téléphones portables. Des impacts néfastes de l’abus des écrans ont en effet été constatés auprès des enfants et de nombreux psychologues sont du même avis en ce qui concerne les collégiens et les lycéens. Le but est donc de préserver les élèves de toute dépravation et de les garder entièrement concentrés pendant les heures de cours. Des sanctions seront imposées à ceux qui enfreignent cette règle.

Catégories : Ecole numérique